Démarche Artistique commune
Patricia Baud, photographe

Alain Bellet, écrivain

 

Douze ans de pratiques communes !
Par delà nos travaux artistiques, photographiques et littéraires, personnels, au fil des ans nous avons élaboré et mis en pratique un certain nombre de propositions culturelles et de créations artistiques singulières, communes ou réalisées avec des amateurs concernés par l'image et l'écrit littéraire. Plusieurs de ces projets ont été reconduits avec des personnes différentes, dans d'autres lieux, organisés avec divers partenaires publics ou de droit privé.

 

IMAGES & MOTS

Synergie entre nos deux pratiques artistiques, production avec des jeunes et des adultes

Notre projet est de faire vivre les mots par des photographies, et en retour, d'animer des images par l'écrit littéraire souvent difficile à faire exister. Aborder par l'écrit, l'histoire, le vécu, le quotidien, la culture, c'est entrer de plein fouet dans l'intime et les histoires inter-individuelles. L'analyse de l'image de soi ou d'autrui, abordée comme un personnage distancié, permet la confidence des mots, la distance offerte par la photographie. Notre démarche induit une série d'aller et retour entre un langage imagé rendant compte de vécus d'une personne et de son environnement immédiat (ses postures, ses expressions, sa place dans un espace négocié) et une narration centrée plus particulièrement sur une quête identitaire qui fortifie l'imaginaire ou le récit réel recomposé. Entre ces deux pratiques artistiques, une véritable synergie s'installe. Jeu d'échos, d'amplification ou de démarcation, le couple Mots et Images devient alors un véritable jeu de miroir entre le vu et le dit, le voir et l'écrit. Des sensibilités différentes peuvent s'exprimer à l'aide d'outils pluriels, mis en relation. Il s'agit de permettre l'expression de tous, passant par une démarche de réconciliation avec les mots, utilisant la langue comme véhicule d'une pensée, et avec la photographie comme représentation personnelle et regards portés sur soi ou son environnement. Il ne s'agit jamais de textes illustrés sagement par la photographie, mais d'inventions de passerelles entre le travail littéraire et un autre langage artistique.

©bellet-baud 1995

MÉMOIRES VIVES

D'UNE VILLE, D'UN QUARTIER, D'UN GROUPE D'ÂGE, SOCIAL OU ETHNIQUE

connaître l'hier, imaginer demain... Mise en relief d'un patrimoine

Derrière ces mots, une démarche artistique, une volonté culturelle, des rencontres, des débats, avec des individus d'origines sociales ou ethniques différentes. Un vrai livre, illustré de photographies, permet de conserver l'émotion intacte, d'immortaliser par les mots et les images les points de vue, de souligner l'implication des participants autour d'un projet les donnant à voir et à les comprendre, passant aussi par les témoignages d'hier et d'aujourd'hui. Regards extérieurs portés sur l'intérieur d'une ville, d'un groupe identitaire ou social, d'un événement fort. Notre démarche s'appuie sur une participation volontaire des participants et sur leur libre parole. Loin d'un travail de communication, ce type de projet favorise l'expression, la mémoire collective, la prise de responsabilité des partenaires acteurs des projets à nos côtés... Un espace, une référence, des habitudes, le lieu physique de sa propre vie, de son travail, celui de sa famille aussi... Des individus s'y croisent, se fréquentent ou s'ignorent. Ils s'entraident, parfois. Vie comblée ou existence sociale difficile, insouciance ou gravité s'y mêlent. Et si les gens se donnaient le temps de s'observer, de se rencontrer, de mieux se connaître ? En prenant d'abord le temps de dire, se dire, et d'écrire, guidés par un écrivain. Regards croisés, l'image poétique et l'idée revendicative se concilient.

©bellet-baud 1993


CRÉER AVEC DES JEUNES

PRATIQUES ARTISTIQUES

écoles, collèges, lycées, lycées professionnels, lycées agricoles, facultés, musées

 

La proximité et l'usage courant de l'appareil-photo facilite et enrichit la construction de bribes littéraires. Ce faisant, nous favorisons l'expression personnelle et corporelle des élèves devenant les acteurs de leur propre image et du récit en gestation. Il s'agit de permettre l'expression de chacun et de chacune, passant par une démarche de réconciliation avec les mots, utilisant la langue comme véhicule d'une pensée, et avec la photographie comme représentation personnelle et regards portés sur Soi, conçu comme personnage occupant un espace défini. Avec la photographe, les élèves négocient le choix des prises de vues, avec l'écrivain, ils choisissent la narration la plus appropriée, le choix d'un point de vue, le genre littéraire. Ces projets mettent en relation le monde artistique et celui de l'univers de l'adolescence scolarisée, créant des conditions de rencontres et d'échanges autour d'une production individuelle et collective. Ce travail favorise la découverte de pratiques artistiques en offrant une approche d'outils d'expression différents, ensuite, il permet une expérimentation, par la réalisation concrète d'un travail artistique. Ce travail intéractif entre deux artistes, le professeur et des lycéens favorise la rencontre, crée un événement dans la progression de la vie scolaire, par sa singularité et sa diversité. Pour les élèves, ce travail pluriel apporte la satisfaction de participer tous ensemble à une réalisation concrête les concernant. La majorité des travaux réalisés s'enracinent souvent sur le terrain de la mémoire individuelle ou collective, textes et photographies s'inscrivent toujours dans le domaine de la construction personnelle des participants et de l'affirmation des personnalités, en contre-point d'une nécessaire quête identitaire.

 


JEUX LITTÉRAIRES THÉÂTRALISÉS

Voyages ludiques dans l'histoire et la mémoire d'un site

Quand la rue devient une scène et un lieu convivial

 

Jeu littéraire intégrant un travail sur la mémoire, réactualisant le présent et mettant en jeu et en espace la littérature ou la poésie d'une ville, d'une région ou d'un pays ou la littérature les concernant. Il fait appel à la trace, aux lieux comme empreintes photographiques du passé et au patrimoine culturel, comme objets de mémoire. C'est surtout un jeu vivant intéractif, mettant en action les spectateurs dans un temps ludique et didactique par un système d'enquêtes où le spectateur devient acteur, de, et dans sa propre ville. Le joueur traverse d'une façon récréative et active l'histoire littéraire et politique de la ville ou de la région ou encore de grands moments d'aventures ou de découvertes, sous une forme allégorique, événementielle, humoristique. S'organise alors un chemin « initiatique» de l'Histoire, combinant passé et présent. Jeu convivial où, contrairement à une attitude de gagneur solitaire, il s'en dégage de manière récurrente des ententes et stratégies, voire des solidarités entre les joueurs et un phénomène de bouches à oreilles, d'incitation et de participation au jeu. Stimulant la recherche, l'accès à la connaissance et la fréquentation de lieux ou d'outils utilisés en finalité, ce jeu privilégie les bibliothèques ou autres serveurs de données (témoignages personnels de joueurs confiés aux média sur Paris et en province française). D'autres outils sont aussi appréhendés : l'écriture, la technique du magnéto, la photographie et la vidéo, comme supports de recherche mais aussi relais possibles de communication, en complémentarité des « couvertures » ou relais médiatiques.

©bellet-baud 1991-92

Dix ans de pratiques communes !

Retour accueil