Libres paroles

CONTRE LE LYNCHAGE,

POUR LA LIBERTÉ D'EXPRESSION !

Vendredi 15 juin, à dix-huit heures, place de la Bastille, un commando d'une quarantaine de personnes a interdit, par la force, la tenue des rencontres littéraires organisées par la revue Mouvements et le Festival du roman policier. Témoins de cette incroyable manifestation d'intolérance, nous tenons à établir la vérité. Ce groupe s'est emparé de la tribune, et plusieurs de ses membres ont violemment pris à partie le directeur de la rédaction d'Amnistia.net, Enrico Porsia, qui protestait contre leurs méthodes. L'écrivain Didier Daeninckx, qui devait intervenir dans les débats, a été frappé et jeté à terre Aujourd'hui, les organisateurs de cette atteinte insupportable à la liberté de penser, à l'expression publique, tentent d'échapper à leurs responsabilités en diffusant un texte mensonger visant à faire passer les victimes pour les agresseurs.

 

Le Juste et les Quarante Procureurs...

L'intimidation, les coups et l'interdiction musclée de toute prise de parole ne sauraient être dans le camp qui a toujours été le mien. Entre rumeur facile et, hélas, le travail minutieux de l'archiviste, quelques traces indélébiles priment toujours sur les ragots. Difficile alors de rester neutre, même si j'étais absent le jour choisi par les " procureurs " énervés, même si j'avais préféré, jadis, rester à distance raisonnable des clans fratricides, ni pris parti dans le conflit Deaninckx /Perrault. J'ai trop de respect pour ceux qui ont subi pressions iniques et lynchages moraux ou physiques pour conserver une position de réserve. Et puis, si je garde un peu de mémoire de ce qu'ont été les pratiques staliniennes que j'ai toujours dénoncées, force est de constater qui en sont les adeptes.

A l'heure de l'été et de celle des réchauffements nerveux, j'aimerais quand même que l'on m'explique ce qui ce joue réellement dans les têtes ! Comment respecter à l'avenir des gens qui choisissent la haine comme argumentaire, la force comme outil pour convaincre, la gesticulation comme moyen d'analyse ? Peut-être aussi qu'ayant travaillé à Montigny-les-Cormeilles en animant des ateliers d'écriture suis-je tombé moi aussi dans le camp stalinien " en allant à la Soupe ? " Mais de quelle soupe s'agit-il là ? Je souhaite enfin qu'un débat serein s'instaure, et que le écrivains cessent de jouer les nervis ! Pour l'heure, dans ce monde formidable qui aurait fait grincer une nouvelle fois les ratiches de l'ami Reiser, je tiens à exprimer mon amitié et mon soutien à Didier Daeninckx, trop de choses nous rapprochent même si certaines nous éloignent. J'ai la faiblesse d'apprécier par dessus tout l'honnêteté et l'engagement, même solitaire, même ringard, même dérisoire. C'est ce que je crois faire moi-même, sur le chemin des mots, avec tous ceux que j'ai rencontrés depuis 10 ans, à l'école, à l'hosto, dans les ZEP, en prison !

La misère, l'exclusion, l'enfermement, la haine ne sont pas pour moi que des sujets romanesques, des arguties politiques jutificatoires, pour passer pour un auteur engagé, noir, ultra-noir, radicalisé ou ce que vous voudrez.... Au fait, les procureurs adeptes de la force imbécile, qui les a engagés ? Et pour combien ?

 

30 juin 2001

ALAIN BELLET

Soutien à Didier Daeninckx

Jean-Bernard Pouy, écrivain - Frédéric Fajardie, écrivain - Dominique Manotti, écrivain - Jean-Jacques Reboux, écrivain - Pascal Dessaint, écrivain - Maud Tabachnik, écrivain - Jean-Hugues Oppel, écrivain - Yves Bulteau, écrivain - Jacques Albina, écrivain -Roger Martin, écivain - Robert Deleuse, écrivain - Patrick Pecherot, écrivain - Pierre Drachline, écrivain, éditeur - Thierry Maricourt, écrivain - Jean-Michel Platier, écrivain - Arnaud de Montjoye, écrivain, journaliste - Jacques Baynac, historien - Daniel Prévost, écrivain, comédien - Alain Bellet, écrivain - Christian Lehmann, écrivain - Hugues Jallan, éditeur - Lilian Mathieu, sociologue - Patricia Osganian, revue Mouvements - René Strubel, sculpteu - Françoise Moreau, libraire - Alain Bargrain, éditeur - Robert Wainfeld, publicitaire - Danièle Rousselier, écrivain - Albert Herskowicz, médecin - Bénédicte des Mazery, journaliste - Gérard Streif, écrivain et historien - Philippe Tranchart, journaliste - Jean Pons,universitaire - Patrick Silberstein, éditeur - Francis Mizio, écrivain - Mouloud Akkouche, écrivain - Malek Bouthi, Président de SOS Racisme - Mouloud Aounit, Président du MRAP

voir

http://www.amnistia.net

Retour libre paroles

 

 

Retour accueil